La cire sur les fruits & légumes frais… contient des insectes et du gluten?

cire sur pomme shellac

Les fruits et légumes frais issus de l’agriculture dite conventionnelle, sont tous enrobés soit d’une couche huileuse, soit d’une couche cireuse.

Je ne sais pas pour l’Europe, mais au Québec, tout ceux qui achètent des fruits et légumes non biologiques vont savoir exactement de quoi je parle aujourd’hui.

Aujourd’hui, je ne parlerais que de la couche cire sur les fruits que vous pouvez voir sur la photo ci-dessous.

cire sur pomme shellac

Cette cire s’appelle au Canada shellac (en anglais seulement) et en Europe gomme-laque.

Fabriquée à partir de la sécrétion d’un insecte appelé cochenille (sert aussi à faire le rouge des rouges-à-lèvres), plus souvent qu’autrement l’insecte vient avec la résine ainsi récoltée.

Autrement dit, il s’agit d’une résine pleine d’insectes écrasés. Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça ne passe pas bien.

Composition de la laque

La gomme-laque est composée de 70 à 90 % de résine (et d’insectes), de 1 à 10% de matière colorante, de 5% de cire, de 2 à 5% de gluten?? Vous pouvez lire cette information sur le site des coeliaques aux USA (clic).

Le gluten est partout

Comme je le disais dans la réponse à la question de Claire, on retrouve du gluten et du soja partout, et particulièrement là où il ne devrait pas y en avoir.

La surconsommation d’un aliment, quel qu’il soit, peut devenir irritant pour notre organisme, voire allergisant. Soyez vigilant. Renseignez-vous.

L’importance de laver les fruits et légumes

Si vous êtes allergique au gluten ou êtes coeliaque, vous avez compris l’importance de bien laver vos fruits et légumes. De simplement les frotter à l’aide d’un bout de tissu ne sera pas suffisant à enlever le gluten.

Une photo vaut 1000 mots. Regardez ci-dessous, la moitié de pomme avec et sans cire.

cire sur pomme shellac

Industries alimentaires & pharmaceutiques

Voici quelques extraits de wikipédia.

La gomme-laque étant comestible, elle est utilisée comme cire sur les bonbons et les pilules

En agriculture, on l’utilise pour protéger les pommes qui perdent leur cire naturelle lors de la récolte et du nettoyage. Elle reçoit à ce titre le code E904 en tant qu’additif alimentaire.

Les végétaliens évitent ce produit puisqu’il est d’origine animale et peut potentiellement contenir de petits insectes.

La gomme-laque peut être un allergène par contact. Les symptômes sont des irritations de la peau.

Encore plus ? Inscrivez-vous à l'Infolettre Vitaminée !
Nathalie Chausseau
Nathalie Chausseau
Nathalie Chausseau est spécialiste en nutrition santé et sans gluten, et donne des trucs pratico-pratique pour une cuisine simple, rapide, gourmande et toujours saine. Elle démontre, une recette à la fois, que manger santé ce n’est plus « grano », mais totalement sexy ! Elle est aussi la gagnante du concours de blogueurs du magazine Le Must.
Articles recommandés
Showing 28 comments
  • Mona
    Répondre

    Et ben, une autre affaire… de gluten……..Merci Nathalie!!!!

  • Gloria Duchesneau
    Répondre

    Merci beaucoup pour cette information très pertinente :-)

  • suzanne
    Répondre

    j’ai regarde cette émission l,an passé qui parlait de la cire sur les fruits et légumes mais aussi sur les bobnons pour les rendre brillant et… appétissant ! il prennent des excréments d’insectes mais aussi la meme cire que nous prenons pour nos autos. wow ! merci santé canada d’approuver cette potion magique sans effets sur notre sante. qui a envie de manger ca ?

    es-ce que le fait de laver nos fruits et légumes avec un savon doux peut enlever cette cire ?

    • Nathalie Chausseau
      Répondre

      Ha. Ça ne m’étonne juste pas. Dingue. On nous fait manger de la cire à auto. Wow. :(
      J’ai aussi vu sur des sites de fabricants de Shellac, que ça sert aussi pour les vernis à ongles, le vernis pour les planchers en bois et les meubles en bois…

      Bref. Oui bien sûr que laver tes fruits et légumes adéquatement (pas juste avec de l’eau) va enlever la cire. Demain matin paraîtra un premier article sur les méthodes de lavage des aliments frais. Et le lendemain, je vous présenterai ma méthode à moi. :)

  • Gloria Duchesneau
    Répondre

    Rebonjour!

    Vous faites comment pour avoir une photo qui accompagne votre commentaire? :-)

  • suzanne
    Répondre

    je sais pas si je me trompe, mais on dirait qu’il n’y a pas de cire sur les fruits bios. entk, avec tous ces produits de nettoyage, on doit être bien propre de l’intérieur lol…

    pour rester dans la meme ligne. as-tu lu cet article ?
    http://viteunerecette.ca/nouvelles/un_niveau_darsenic_inquietant_dans_les_barres_de_cereales/07d03d4b

    es-tu surprise de cette nouvelle ?
    suzanne

    • Nathalie Chausseau
      Répondre

      C’est vrai que je n’ai pas vu cette cire sur les fruits et légumes bios… mais il y a de l’huile sur les pommes bios.
      Haha. Et oui, ça doit donc être bien propre. ;)

      Pour l’arsenic, oui j’ai vu… j’attends un peu «de voir venir» (comme on dit) avant de «réagir» par un article. Et surprise? Après qu’on ait trouvé de la E.Coli dans des cantaloupes il y a quelques temps? non. :(

  • Francis
    Répondre

    Je trouve ça dommage que vous laisser entendre qu’une partie importante du shellac soit composé d’insecte alors que c’est totalement faux.

    L’insecte est bel et bien récolté avec le shellac, mais il n’est pas broyé et inclus dans le shellac, le shellac est fondu et l’insecte est retiré par filtration.

    Pour ce qui est de trouver ça dégoutant de manger une sécrétion d’insecte… vous devriez regarder d’où provient le miel…

    Cela dit, la partie à propos du gluten est tout a fait pertinente.

    • Nathalie Chausseau
      Répondre

      Bonjour Francis,
      Désolée. Je me suis mal fait comprendre. Je ne suis pas écoeurée par la sécrétion de l’insecte. Mais bien par le fait d’avoir de l’insecte broyé dans le mélange.

      Maintenant, que le mélange soit filtré, je n’en doute pas. Il s’agit d’hygiène de base. Mais ça ne me ragoûte pas plus.
      Ceci reste une impression tout à fait personnelle et donc, totalement non objective. Il faut dire que j’ai beaucoup de difficulté avec nos très nécessaires amies les bibittes (insectes).

  • suzanne
    Répondre

    le reportage que moi j’ai vu, disait que c’était les excréments des inscectes qui était ajouté dans cette cire. si je pouvais me rappeler si c’était a la télé ou sur le net je pourrais le retrouver.
    dans le miel on retrouve des nutriments bons pour la santé. es-ce qu’il y a des nutriments essentiel pour nous dans ces insectes ?

    • Nathalie Chausseau
      Répondre

      Sans aucune preuve et je ne voudrais pas dire de bêtises, je crois qu’il doit très certainement y avoir des excréments dans le miel (?)… Mais il est certain que le miel (non pasteurisé) apporte de réels bénéfices à la santé.
      Pour ce qui est de la cochenille, je ne crois pas qu’elle était destinée à nous nourrir en aucune façon. Si tu retrouves le reportage, n’hésite pas à laisser le lien ici.

  • suzanne
    Répondre

    J’ai trouvé ce lien qui en parle mais je ne peut me rappeler dans quelle émission a la télé ils en ont parlé. en attendant je vous laisse un avant-goût qui saura vous titiller les papilles.

    http://www.plaisirssante.ca/diapositive/une-laque-faite-a-partir-d-excrements-d-insecte

  • Annick Guenette
    Répondre

    oh c’est un texte très intéressant.. on lave comment alors? pourquoi pas aller cueillir des pommes bios et les garder nous mêmes à la maison transformées par nous-mêmes. (compote en pot, gelée, séchées, etc.)

  • Sardo
    Répondre

    Que de conneries… Au moins citez vos sources, dans ce cas Wikipédia l’encyclopédie libre où tout le monde est libre de raconter SA vérité. La gomme-laque ne contient pas de Gluten, qui est de l’amidon de blé, je voudrais bien savoir comment une matière première naturelle comme la gomme laque qui vient d’un insecte puisse contenir de 2 à 5% de gluten. Avant de prendre Wikipédia comme la bible, assurez-vous de ce que vous écrivez!!! Je travaille dans une société qui fabrique ces cires pour les fruits, et je veux rétablir la vérité. Tout d’abord, les composants utilisés pour les cires pommes sont en général 2, la shellac (gomme laque) et la Carnauba, qui sont aussi utilisées dans le polish pour les voitures ainsi que pour l’enrobage des bonbons et des chocolats. Nous ne mangeons donc pas du polish pour voitures, la carnauba est une cire naturelle qui vient d’une palme du Brésil.
    Ensuite, il n’y a pas d’insectes écrasés dans la gomme laque (il y en a sûrement plus dans le miel!! ), car une fois récoltée, la résine est filtrée puis raffinée. Dans le process, il ne faut pas oublier que le gluten n’est pas soluble dans l’alcool et comme la méthode de raffinage se fait par le biais d’une solution alcoolique, le gluten non dissous s’en va avec le reste des impuretés toujours en admettant qu’il y en ai à la base!!
    Ensuite, la photo de la pomme à moitiée lavée, j’aimerai savoir avec quoi elle a été lavée, car la gomme laque ne se solubilise pas avec l’eau, encore moins le film formé lors du process de cirage…
    J’oubliais aussi l’enrobage huileux; ceci n’est rien d’autre que la cire naturelle produite par le fruit pendant le stockage en chambre froide, donc rien de plus naturel.
    En conclusion, auriez-vous les sources qui vous indiquent toutes ces choses totalement fausses?

  • Sardo
    Répondre

    J’oubliais de rajouter mes sources:
    La gomme laque blanche E904 est listée au standard international du Codex alimentarius comme agent d’enrobage et de finition superficielle [13a]. Elle est autorisée en quantités non-limitées (quantum satis) sur les confiseries et décorations, chewing-gums, fruits et légumes frais, compléments alimentaires, cafés, thés et infusions [13b, 15d].

    A ce jour (2012), la gomme shellac E904 n’est pas autorisée au label ‘Bio’ dans l’Union Européenne (f), aux Etats-Unis seule la gomme shellac non blanchie est tolérée (g).

    Usages notables de la gomme shellac : cosmétiques [17], comprimés et gélules pharmaceutiques [19], laques et vernis, cires à cacheter, encres, disques phonographiques, papiers, finissage de cuirs (e).

    • Nathalie Chausseau
      Répondre

      Dans un premier temps, je me fais toujours un honneur de rester polie. Mais peut-être ai-je mal interprété le ton de votre commentaire? Je vais ici répondre directement à même votre texte (en gras) dont je fais un copier-coller:

      Que de conneries… Au moins citez vos sources, dans ce cas Wikipédia l’encyclopédie libre où tout le monde est libre de raconter SA vérité. Sachez que je n’ai pas pris l’info que du site Wikipedia, mais sur le site de la maladie coeliaque aux États-Unis:
      http://www.celiac.com/gluten-free/topic/61096-wax-on-fruit-and-veggies/
      sur le site de la food and drug admin des USA: http://www.fda.gov/Food/LabelingNutrition/FoodAllergensLabeling/GuidanceComplianceRegulatoryInformation/ucm111487.htm
      et j’ai aussi été voir le site d’un fabricant de shellac: http://www.dmshellac.com/shellac_uses.html
      Voilà pour mes sources.

      La gomme-laque ne contient pas de Gluten, qui est de l’amidon de blé (et de la protéine du blé), je voudrais bien savoir comment une matière première naturelle comme la gomme laque qui vient d’un insecte puisse contenir de 2 à 5% de gluten. Je n’ai pas «inventé» cette question… Lisez les références sur le site celiac.com.

      Avant de prendre Wikipédia comme la bible (vous êtes rapide sur le jugement vous!!!!), assurez-vous de ce que vous écrivez!!!

      Je travaille dans une société qui fabrique ces cires pour les fruits, et je veux rétablir la vérité. Ha.Voilà. Ceci explique cela. Mais ça me fera plaisir de «rétablir» cette vérité grâce à votre explication. Où êtes-vous situé? Au Québec? Au Canada? En Europe?

      petite mise à jour avant de publier ce commentaire: je viens d’aller voir xeda.com… vous êtes donc en Europe. Sachez que je viens de France (j’y suis née aussi!), et que j’y retourne voir ma famille très régulièrement! Et je vous jure que vos fruits et légumes ne sont pas aussi cirés qu’ici au Québec.
      Je vous propose même une expérience «filmée» avec ma caméra si vous le voulez, en «direct» du supermarché au Québec! Qu’en pensez-vous? Je crois que vous serez hyper-convaincu après cette démo.

      Tout d’abord, les composants utilisés pour les cires pommes sont en général 2, la shellac (gomme laque) et la Carnauba, qui sont aussi utilisées dans le polish pour les voitures ainsi que pour l’enrobage des bonbons et des chocolats. Nous ne mangeons donc pas du polish pour voitures, la carnauba est une cire naturelle qui vient d’une palme du Brésil. Oui pour le carnauba, il sert aussi pour les cosmétiques végé et/ou faits maison.

      Ensuite, il n’y a pas d’insectes écrasés dans la gomme laque (il y en a sûrement plus dans le miel!! ce que je ne conteste pas), car une fois récoltée, la résine est filtrée puis raffinée. Dans le process, il ne faut pas oublier que le gluten n’est pas soluble dans l’alcool et comme la méthode de raffinage se fait par le biais d’une solution alcoolique, le gluten non dissous s’en va avec le reste des impuretés toujours en admettant qu’il y en ai à la base!! Merci pour l’explication.

      Ensuite, la photo de la pomme à moitiée lavée (c’est moi qui l’ai lavée à la maison), j’aimerai savoir avec quoi elle a été lavée (avec du savon bio), car la gomme laque ne se solubilise pas avec l’eau, encore moins le film formé lors du process de cirage… j’ai même eu de la difficulté à enlever cette cire avec du savon!

      J’oubliais aussi l’enrobage huileux; ceci n’est rien d’autre que la cire naturelle produite par le fruit pendant le stockage en chambre froide, donc rien de plus naturel. (je ne sais pas d’où vous venez, mais je vous jure qu’au Québec, je n’ai JAMAIS vu une pomme produire autant de cire… et surtout pas celle qui viennent de mon pommier!!!)

      En conclusion, auriez-vous les sources qui vous indiquent toutes ces choses totalement fausses? je vous les ai citées plus haut.

      J’oubliais de rajouter mes sources:
      La gomme laque blanche E904 est listée au standard international du Codex alimentarius comme agent d’enrobage et de finition superficielle [13a]. Elle est autorisée en quantités non-limitées (quantum satis) sur les confiseries et décorations, chewing-gums, fruits et légumes frais, compléments alimentaires, cafés, thés et infusions [13b, 15d].

      A ce jour (2012), la gomme shellac E904 n’est pas autorisée au label ‘Bio’ dans l’Union Européenne (f), aux Etats-Unis seule la gomme shellac non blanchie est tolérée (g).

      Usages notables de la gomme shellac : cosmétiques [17], comprimés et gélules pharmaceutiques [19], laques et vernis, cires à cacheter, encres, disques phonographiques, papiers, finissage de cuirs (e). Je suis certaine que vous êtes de très bonne volonté en me donnant tous ces détails d’autorisations du Codex mais… plein de produits sont listés au standard international du Codex, et ils ne sont pas tous ni «sécuritaires» ni forcément «santé». Mais là n’est pas votre propos je l’entend.

      Moi, tout ce que je soulignais dans mon article, était le fait qu’il y a sûrement du gluten dans la cire protectrice des fruits. Point. Le Codex ne parle pas d’allergies lui.

      Pour votre gouverne, sachez que j’ai des clients tellement allergiques à la moindre parcelle de gluten, qu’ils doivent faire attention aux médicaments qu’ils consomment, justement à cause de l’enrobage du-dit médicament! Ce n’est pas rien comme problématique. Croyez-moi.

      Pour vous donner MA conclusion… sachez que je suis quelqu’un qui n’aime pas faire du «scandale» ou qui attire l’attention à l’aide de titre ou d’article «accrocheur». D’ailleurs mon blogue ne se situe pas dans les tops 20 de la blogosphère, et ce n’en est pas le but.
      Lorsque je publie un post sur mon blogue, j’essaie autant que possible de dire les choses telles que je les découvre et expérimente sans chercher à faire du sensationnalisme. Je suis une travailleur autonome, naturopathe, coach et professeure en alimentation, et ai une réputation à «entretenir». Si vous vous arrêtiez à lire d’autres post que j’ai écris, vous pourriez voir à quel point je suis polie, respectueuse et attentionnée dans mes opinions et celles d’autrui. Et je n’en attend jamais moins de ceux qui commentent sur mon blogue.

      J’espère sérieusement avoir mal interprété votre ton… l’écriture peut porter à confusion tout particulièrement lorsque l’on ne connaît pas la personne, ça j’en suis convaincue.

      Je vous souhaite une excellente journée, et si mon offre de vidéo maison vous tente, je serai très contente de l’accomplir!
      Veuillez agréer, Michèl(e)?, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

  • Carla Horta
    Répondre

    Merci beaucoup pour cette information.

  • Vincent PIERRE
    Répondre

    Bonjour,
    Je me permets de revenir sur ce sujet intéressant car il nous concerne tous, on nous pousse à consommer des fruits et légumes et la moindre des choses serait que l’on sache exactement ce qu’on ingère !
    La nouvelle cire XEDA est un mélange de shellac et d’alcool pour faciliter l’application, on nous explique que l’alcool s’évapore après application mais quelle quantité s’évapore vraiment ? Qui le contrôle ? Au final ne fait-on pas ingérer de l’alcool à nos enfants avec ces procédés ?
    Cela ne gène personne car l’alcool est un produit alimentaire, mais si l’évaporation n’est pas complète, les femmes enceintes et les enfants devrait être informés.

    • Nathalie Chausseau
      Répondre

      Bonjour Vincent,
      Je ne connaissais pas la nouvelle cire XEDA… Je vais me renseigner là-dessus. Et vous posez l’unique et réelle bonne question «Qui contrôle ce que nous mangeons, nos aliments»? Ça va de la variété de fruits et légumes que l’on retrouve sur nos étals d’épicerie (ce qui implique que les agriculteurs ont un choix restreint de variétés qui sont prédéterminées par qui?) aux diverses méthodes de conservation dont celles privilégiées sont chimiques (et toxiques) plutôt que naturelles.

      Juste pour souligner mon point sur la variété des fruits et légumes, peu de gens savent qu’il y a plusieurs milliers de variétés de pommes, parce qu’on n’en retrouve à peine 6 différentes dans les épiceries… dans les grandes villes. Car depuis que je suis à la campagne, mon choix est restreint à 4 variétés et au coeur de l’hiver, seulement 3. Vraiment triste.

      Merci d’avoir pris le temps de nous donner l’info. :)

Écrire un commentaire

Contactez-nous

Bonjour ! Nous répondrons à votre message aussitôt que possible !

Not readable? Change text. captcha txt
smoothie proteine graines chanvre omega 3peler fruits legumes